jeudi 9 mai 2019

Clash Tome 3 : Passion dévorante de Jay Crownover

 
Collection &H//Broché 320 pages//4 avril 2018
Disponible en eBook

  
Le seul homme qu’elle désire. Le seul qu’elle devrait fuir.

La façon dont elle le regarde, le rouge sur ses joues quand ils se croisent… Church n’a aucun doute  sur l’attirance que Dixie éprouve pour lui. Avec n’importe quelle autre femme, il en aurait profité depuis longtemps. Mais Dixie Carmichael est la jeune femme la plus lumineuse et bienveillante qu’il ait jamais rencontrée, aussi s’est-il juré de ne pas lui faire de mal. Voilà pourquoi il l’a toujours maintenue à distance. Seulement aujourd’hui Dixie est la seule à pouvoir les aider, lui et sa famille. Alors si pour cela il doit la manipuler, tant pis… 


 
 
Dans ce tome 3 de la série des « Clash », Jay Crownover nous propose de mieux connaître Dixie, la serveuse du bar de Rome géré par Asa des Marked Men et Church, videur dans ce même bar.

Dixie est une romantique inconditionnelle, elle veut trouver l'Amour, celui avec une majuscule, celui qui dure toute une vie... et elle n'a pu que craquer sur le beau et énigmatique Church, cet homme ancien militaire qui, malheureusement, ne semble pas réagir au charme de la belle serveuse… mais les apparences sont souvent trompeuses ;-)

Alors que Church se doit de retourner dans sa famille qu'il a quitté depuis 10 ans, il propose à Dixie de l'accompagner afin d'être l'excuse toute trouvée de son absence auprès des siens depuis son retour de l'armée. Dixie accepte sans hésiter, pensant pouvoir vivre ne serait-ce que quelques bons moments avec son fantasme sur pieds et pourquoi pas, essayer de lui faire comprendre que l'un et l'autre ont beaucoup à s'apporter… Elle va alors apprendre à connaître son compagnon de voyage, lui, d'habitude si mystérieux va s'ouvrir à elle... et il va falloir qu'elle se rende à l'évidence : Church est un homme torturé qui doit arrêter de se voiler la face ! Est-ce qu'elle arrivera à l'y aider ?


Si l'histoire de Dixie et Church ne m'attirait pas plus que ça au demeurant, je n'ai pas eu le choix que d'être embarquée dans leur voyage :-) Cependant, j'ai tout de même été déçue par plusieurs points sur lesquels je vais revenir…


Dixie est un adorable petit bout de femme : elle sait ce qu'elle veut, ne fait de mal à personne, souhaite le meilleur à tout le monde, est au service des autres, et tout cela, toujours avec le sourire ! Cet optimisme permanent en devient presque lassant parfois, un peu trop mode « bisounours » selon moi... d'ailleurs, sa candeur pourrait bien la mener à sa perte ! Ceci dit, son obstination envers Church est admirable ! Je ne sais pas comment elle a fait pour ne pas lui sauter dessus dés les premiers instants :-D
Church, à première vue plutôt secret, est un homme qui a vécu tellement de malheurs dans sa vie qu'on en vient à se demander comment il tient encore debout. J'avais peur au début que l'on retrouve un peu trop l'histoire du traumatisme de la guerre et que cela ne fasse trop écho avec Rome des Marked Men, mais au final, ses soucis sont tout autres. Je n'ai pas complètement saisi son revirement soudain envers Dixie, mais bon, soit, au moins ça a fait avancer l'histoire…

Car là est le problème que j'ai rencontré : l'histoire en soi. Un peu tordue à mon goût... un peu de « trop », pas assez de réalité tangible, et surtout des longueurs qui m'ont profondément ennuyées… Les monologues intimes des personnages sont bien trop longs et répétitifs pour moi, une impression de « meublage » , une histoire qui peine à avancer pour se terminer sur un dénouement expéditif, créant la surprise d'accord, mais un peu trop fantasque selon moi…
Bref, la plume de Jay Crownover ne m'a pas complètement convaincue sur ce tome, un peu comme si cette histoire n'apportait pas grand chose à la série :-/ En plus, contrairement aux autres opus, il n'est quasi que question de Dixie et Church, peu de mentions sont faites concernant les autres personnages de la série (sauf visiblement ce qui va préparer le tome suivant…)

Donc, pour résumer, selon moi ce tome n'était pas indispensable et pour la première fois concernant un roman de Jay Crownover, je me suis ennuyée sur certains passages même si sa plume reste toujours plaisante. C'est vraiment du côté de l'histoire, que je n'ai pas vraiment accroché.


https://amzn.to/2Wvq9c3

Aucun commentaire:

Publier un commentaire