samedi 23 mars 2019

La guerre des papilles de Lucie Castel

Harlequin éditions, 6 mars 2019, 324 pages, disponible au format papier et numérique






L’amour est la plus belle des gourmandises

Chocolat contre pâtisserie.
Castelli contre Palazzo.
Lucca contre Catalina.

Contre ? Tout contre, oui. Face à face, même ; car le local que Catalina a hérité de son grand-père se trouve à moins d’une dizaine de mètres du magasin des ennemis de toujours de sa famille : les Castelli. La guerre entre les deux clans dure depuis trois générations dans le petit village corse de Sartène, et l’installation de la descendante des Palazzo en face de la chocolaterie tenue par Lucas Castelli sonne comme une ultime provocation. Mais Cat a déjà surmonté bien pire que la concurrence frontale d’un voisin malpoli et ouvertement hostile, et il est hors de question qu’elle renonce à ouvrir sa pâtisserie, l’incarnation du nouveau départ qu’elle veut donner à sa vie – qu’elle doit donner à sa vie. Si Lucca veut vraiment la guerre, il l’aura… et ce sera la guerre des papilles !




Pour des raisons indépendantes de sa volonté, Catalina revient à Sartène, petit village corse qu'elle a quitté à l'âge de 6 ans.

Elle voue une vraie passion à la pâtisserie et à force de volonté, elle est devenue l'une des deux femmes  MOF - meilleure ouvrière de France.
Elle crée des pâtisseries aux saveurs exceptionnelles, aux harmonies osées et elle tient de sa grand-mère un don inédit : rien qu'à voir une personne, elle SAIT, sans erreur possible, quelle est la pâtisserie qui lui conviendra le mieux et la fera fondre de plaisir.

L'héritage que son grand-père lui a laissé va lui permettre d'ouvrir SA pâtisserie.
Tout irait pour le mieux si, en face de son magasin, ne se trouvait pas la chocolaterie de Lucca Castelli, chocolatier à la renommée mondiale.

Car non seulement il va se révéler être un rival mais elle découvre que les Palazzo sont en guerre avec les Castelli depuis trois générations !

Commence alors une guerre des papilles : chocolat contre pâtisserie !

Une guerre à laquelle Elena Palazzo, la grand-mère de Catalina et Blanche Castelli, la mère de Lucca, ne sont pas prêtes à renoncer ! 

Qui l'emportera ?

Sans jeu de mot - ou alors, juste un petit - j'ai savouré ce récit du début à la fin !

Catalina a subi de terribles épreuves dans sa vie de femme : trahie par son fiancé, par son corps qui l'empêche d'être mère, par la vie, elle décide de prendre un nouveau départ et de retourner à ses origines.
La pâtisserie, la création sont tout ce qui lui reste et elle s'y livre corps et âmes !

On sent en elle une vraie force mais aussi une souffrance, un sentiment de culpabilité, car elle s'impute l'échec de son couple et de son corps.

Lucca va se révéler, au départ, imbuvable et hostile. Pour lui, l'arrivée de la jeune femme et l'ouverture de son magasin n'est pas le fait du hasard : la dernière des Palazzo est là pour lui pourrir la vie et il n'est pas prêt à se laisser faire.

Entourée de Dominique, le frère de Lucca qui s'est pris d'amitié pour la jeune femme, de Marc-Antoine, un cousin qui l'aide dans son commerce et de Charlotte qui va très rapidement devenir une amie, Catalina va se lancer dans la grande aventure de la pâtisserie !

En bref, entre deux bouchées - j'ai bien pris deux kilos rien qu'en découvrant les gourmandises qu'ils fabriquent - j'ai été charmée et bouleversée par cette lecture qui, sur fond de rivalité, d'amour et d'amitié, aborde un sujet particulièrement douloureux : celui des Fiveuses, des femmes qui souffrent dans leur corps et dans leur tête pour arriver à concevoir un enfant, parfois en vain et qui doivent, non seulement affronter le poids de ces échecs mais aussi un sentiment de culpabilité exacerbé par le jugement des autres.


https://www.harlequin.fr/livre/11613/eth/la-guerre-des-papilles





https://amzn.to/2HvH4aw

Aucun commentaire:

Publier un commentaire