dimanche 4 novembre 2018

Mask de Carole Cerruti

Dreamland/City éditions, 22 août 2018 - Grand Format 348 pages

2059, empire du Japon. Dans un monde post-apocalyptique, les adolescents grandissent sans connaître ni beauté ni laideur, le visage en permanence dissimulé. Pour Miya, qui va avoir 17 ans, l heure est venue d enlever ce masque lors de la « cérémonie des visages ». L Empereur décidera alors de son sort : s il estime qu elle n est pas assez belle, ce sera l expulsion de la capitale et elle devra vivre parmi les reclus. Au contraire, si Miya est admise à la Cour, son avenir est assuré et elle pourra épouser son fiancé officiel. Mais, secrètement, la jeune fille aspire à autre chose qu un destin tout tracé. Et sa rencontre avec Wallace, un jeune prisonnier américain, va encore attiser cette flamme de liberté qui ne demande qu à s embraser... Il faut souvent braver les interdits pour devenir libre.

Ce roman Young Adult dystopique nous propulse dans un monde où tout est sous contrôle. Nous sommes en 2059, au Japon. La vie est dictée par 13 règles. 
Après les nombreuses guerres, la famine, etc... ces 13 commandements fondamentaux  ont été adoptés et il est formellement interdit de les braver. C'est grâce à ce système que la paix a été instaurée et est préservée. 

Miya est à l'aube de ses 17 ans. Dans quelques jours, elle découvrira son visage. Cela fait dix ans qu'elle ne l'a pas vu  - comme tous les adolescents de son âge. Pour une parfaite équité, chaque enfant, à partir de 7 ans, doit porter un masque afin que les traits de leur visage soient identiques aux autres. Ainsi, tous sont sur le même pied d'égalité. 
Bientôt, le jour le plus important de sa vie approche : la cérémonie des visages.
Lors de ce rassemblement, elle pourra enfin enlever son masque et découvrir son visage. Si elle est jugée belle, elle sera admise à la cour et pourra continuer ses études et sa vie paisible. Cependant, si par malheur, on l'estime laide, elle sera chassée et exclue de la ville, considérée comme une "Sans Visage", un être qui ne mérite pas sa place dans ce royaume où tout est judicieusement contrôlé : de la beauté, en passant par les émotions ou encore les actes des citoyens. 
Miya rêve de ce jour, comme toutes les jeunes filles de son âge. Tout comme elle rêve de se marier avec son fiancé depuis deux ans. 
Pourtant, une simple rencontre va bouleverser sa vie et remettre en question ses sentiments. Appelée pour faire des soins sur un prisonnier, Miya va ainsi faire la connaissance de Wallace, un prisonnier américain. Elle va découvrir avec lui une autre façon de penser et enflammer l'étincelle de rébellion qui a toujours été présente au fond de son cœur...


Ce livre possède une trame vraiment originale et inexploitée jusqu'à lors. C'est d'autant plus intéressant et attractif de se plonger dans cet univers où chaque émotion, chaque geste est bridé par des règles stupides, mais efficaces, pour que la paix règne. 
Je n'ai pas été convaincue par tous les rebondissements, néanmoins je me dois de souligner la qualité d'écriture. L'auteure a une plume entraînante et dynamique. C'est fluide et très agréable à lire. J'ai beaucoup aimé son style d'écriture. 
Pour le côté moins positif, deux choses m'ont moins plu. Premièrement, le déroulé du récit. Parfois, certains rebondissements m'ont semblé trop faciles, ou alors amenés maladroitement, que ce soit dans l'action des événements ou dans la romance qui ne m'a pas fait chavirer. Et, deuxièmement, la fin du récit. Y-a-t-il un tome 2 ? J'ai l'impression que non. Or, si ce n'est pas le cas, cette fin ne me plaît pas, car c'est le genre de dénouement que je déteste. Je comprends le choix de l'auteure, mais j'aurais préféré qu'il en soit autrement. 

En bref ? Une lecture originale, intense, pleine de rebondissements et divertissante à souhait malgré quelques petits bémols. (Je prie maintenant pour qu'il y ait une suite !)



Aucun commentaire:

Publier un commentaire