mercredi 24 janvier 2018

Les travaux d'Apollon T2 : "Pourquoi moi ?" de Rick Riordan

Albin Michel Wiz, 4 octobre 2017 - Grand Format 496 pages
Disponible en eBook




Je m'appelle Apollon. avant, j'étais un dieu. "Et si nous trouvons ces griffons ?" ai-je demandé. "Alors, je vous dirai comment vous introduire dans le repaire de l'empereur", a promis la déesse. Je lui ai jeté un regard en coin. "Et ça te paraît équitable, comme tu dis ?" Evidemment, mon adorable petit Apollon. Tu dois absolument entrer dans le palais. Sans cela, tu ne pourrais pas sauver les autres oracles. Et tu ne regagneras jamais l'Olympe." Je me suis tourné vers Leo, écoeuré. "Il ne devait pas y avoir une récompense à la fin ? On va juste de quête mortelle en quête mortelle ?"

Notre bel Apollon, transformé par son père en Lester Papadopoulos, un simple mortel de seize ans, boutonneux et ventripotent, doit, s'il veut reconquérir ses pouvoirs et accéder de nouveau à son statut de Dieu, mener des quêtes.... et les réussir, il va s'en dire.  
Combien ? Il ne sait pas. C'est au bon vouloir de son père. 
En attendant, notre Apollon trime. Il apprend ce qu'est la peur, le courage, l'entraide, le labeur etc.. des choses qui lui étaient auparavant inconnues. 

Je crois que j'ai du pouffer une dizaine de fois rien qu'avec le premier chapitre. Apollon et ses acolytes, Calypso, Leo et Meg, sont à se tordre de rire. 
Apollon qui a toujours beaucoup de mal à se faire à sa nouvelle condition est un régal à lui tout seul. Il est drôle (malgré lui) et possède ce petit truc qui le rend attachant et attendrissant. Les autres personnages sont tout aussi charismatiques et décalés. 

L'histoire quant à elle est super entraînante. Les rebondissements s'enchaînent, le rythme est soutenu et nous finissons ce récit à bout de souffle. 
En fait, la seule chose qui m'empêche d'en faire un coup de cœur, c'est peut-être parfois le côté un peu trop jeunesse. Cette série peut aisément se lire à partir de dix/douze ans. Les enfants en seront gagas, c'est certains ! (même s'ils ne comprendrons pas forcément toutes les références aux dieux grecs). 

En bref ? Un tome à la hauteur du précédent. Riche et palpitant. 



Cliquez sur l'image pour accéder à la chronique précédente

Aucun commentaire:

Publier un commentaire