mardi 28 novembre 2017

Max + Becca de Shannon Lee Alexander

Pocket Jeunesse, 15 juin 2017 - Grand Format 384 pages
Disponible en eBook




Il suffit parfois d'une personne pour se révéler à soi même.
Becca a toujours vécu dans sa bulle, entre ses livres et ses royaumes imaginaires. Sans son amie Charlotte, elle est plus solitaire que jamais. Jusqu'au jour où, en plein cours, elle trébuche sur Max... Il la remarque et comprend son désarroi. Il l'incite alors à faire du théâtre. À la surprise générale, Becca décroche le rôle principal. 
Mais n'est-ce pas trop tôt, pour jouer Juliette sous les yeux de celui qui a tout d'un Roméo ?


Mon avis sera assez bref : je suis déçue de ce second tome. 
D'autant plus que le premier volet était un quasi coup de cœur ! J'avais donc énormément d'espoir dans cette lecture. Cependant, très vite, j'ai déchanté. 
Je n'ai pas réussi à rentrer dans le récit. Pourtant Becca est un personnage que j'adore (je l'aimais déjà beaucoup dans le tome 1). C'est une héroïne attachante et sa tristesse nous touche sincèrement.

Toutefois, il n'y a rien qui rende cette histoire entraînante ou addictive, je la trouve bien trop simple à mon goût. 
Pour le tome 1, le début était également longuet, donc je me suis accrochée, me disant qu'ici aussi le démarrage était peut-être un diesel. Sauf que non. Il n'y a pas de claque qui vient te percuter de plein fouet. Pas d'émotions que te prennent à la gorge et t'empêche de respirer. 
J'ai trouvé cela plat. Et ce, malgré des rebondissements plus présents. 

Après, ce n'est pas une mauvaise histoire pour autant. Shannon Lee Alexander a une magnifique plume et on reconnaît bien sa "patte" dans ce récit. 
De nouveaux personnages font leur apparition tels que Max (adorable !! mais un poil effacé, je trouve) et Darby, la garce. D'ailleurs, cette dernière est peut-être celle qui nous pousse à tourner les pages. On a envie de comprendre d'où lui vient cette agressivité. Surtout qu'au fil des pages, elle se dévoile et se révèle bien différente de ce qu'on imagine.

En bref ?  Un tome qui n'aura pas su me transporter comme je le souhaitais. 



Cliquez pour accéder à la chronique précédente

Aucun commentaire:

Publier un commentaire