lundi 3 février 2020

Qui m'aime me le dise ! de Sophia Peignot

Harper Collins éditions, 8 janvier 2020, 240 pages, disponible au format papier et numérique







Pas besoin d’aller au bout du monde pour trouver l’amour. Enfin… pas toujours.

Partir en voyage du jour au lendemain à l’autre bout du monde  ? Ça ne ressemble pas du tout à Céleste, casanière et raisonnable au possible. Pourtant, elle vient de le faire  ! Et tout ça pour se lancer dans un prétendu jeu de piste censé la mener jusqu’à son grand-père biologique. Avec comme compagnons de voyage Herbert, un ami de sa grand-mère appartenant à la catégorie des papys râleurs insupportables, et Gaspard, un infirmier du Jardin des Magnolias, beaucoup, beaucoup plus charmant, le voyage promet d’être explosif. Céleste ne sait pas si elle trouvera ce qu’elle est venue chercher, mais une chose est sûre  : sa vie va changer  !
 




Céleste Bérel est plutôt épanouie dans sa vie bien rangée : elle a pu ouvrir sa pâtisserie qui connaît un franc succès, adore ses parents… 

Pas besoin d'homme dans sa vie déjà bien remplie, nulle place aux imprévus, Céleste aime tout diriger, tout prévoir et vit son quotidien quasi millimétré.

Seulement, le destin s'en mêle, et Céleste doit faire face au décès de sa grande tante Oscarine, il ne lui reste désormais plus que ses parents et surtout sa mère qui, orpheline depuis plusieurs années, se sent bien seule.
C'est aux funérailles que la vie de Céleste va basculer, un vieil homme se prénommant Herbert, quelque peu acariâtre, ami de la défunte Oscarine, vient lui révéler un grand secret de famille la concernant. 
Ni une, ni deux, si Céleste veut connaître son grand-père biologique et ainsi reformer un semblant de famille, elle va devoir abandonner son quotidien plan-plan et s'engager dans un road trip américain orchestré par la défunte Oscarine… 
Heureusement, elle n'est pas seule dans cette aventure et peut compter sur l'humeur horrible et les jeux de mots incongrus d'Herbert, ainsi que sur la présence rassurante de Gaspard, le bel infirmier de la résidence de retraités où vivaient Oscarine et Herbert… Son voyage risque bien de bouleverser complètement son mode de vie !


Feel good vraiment très plaisant à lire, « Qui m'aime me le dise ! » retrace tout le cheminement intérieur de Céleste, cette jeune femme qui a une fâcheuse tendance à ne pas savoir se laisser aller…

La belle pâtissière est peu sûre d'elle, paniquée au moindre changement de son quotidien, peureuse face à l'inconnu à cause d'une maman un peu trop facilement angoissée. Et pourtant, de façon complètement illogique, parfois elle s'en remet au destin ou au hasard pour décider de ses actes, ou de l'humeur de la journée… 
Malgré elle, elle va devoir surmonter ses peurs et se lancer dans une aventure peu commune afin d'essayer de retrouver son grand-père. 

On retrouve bien là le caractère généreux de Céleste qui s'inquiète davantage pour le moral de sa mère, plutôt que de son propre bien-être…

Herbert, le vieil homme au caractère plutôt spécial, associal, m'a bien fait rire par son sens de la bonne répartie : même si ses sautes d'humeur laissent à désirer, on sent sa motivation, son envie d'aider Céleste dans cette folle aventure, et très vite, on comprend qu'il essaie de courir après le temps perdu…ce qui le rend touchant par bien des aspects !

Gaspard, le dernier de l'équipée, est un personnage mystérieux...on se demande un peu comment il se retrouve dans cette expédition et ce qu'il a à y gagner… le mystère est bien maintenu jusqu'à la fin.

Dans ce jeu de piste merveilleusement bien organisé par Oscarine, Céleste va devoir repousser ses limites, sortir de sa zone de confort et va apprendre à se reposer sur les autres, à donner de sa confiance… 
Ce roman est jonché de principes du type « Carpe Diem », sans pour autant aller jusqu'à la leçon de morale, il nous oblige à nous poser des questions sur notre propre vie et sur les joies que l'on peut en retirer au quotidien.
Plutôt court et facile à suivre, je me suis toutefois un peu perdue dans les détails de l'arbre généalogiques de Céleste au début, et dans les prénoms peu communs. 
Mais la lecture rapide du roman et son écriture fluide m'ont permis de bien vite m'accrocher à l'histoire.

A noter tout de même - car je sais que cela peu gêner des lecteurs/lectrices - que le roman est écrit à le 3ème personne…

En bref, une histoire fell-good qui suit une sorte d'enquête familiale, des personnages originaux, un voyage captivant au travers des Etats-Unis, des rebondissements à la pelle tout aussi surprenants les uns que les autres...un joli roman détente.
 






https://www.harpercollins.fr/livre/12565/harpercollins/qui-m-aime-me-le-dise




https://amzn.to/391OT1C
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire