dimanche 20 octobre 2019

Hades Hangmen T7, La loi du plus fort de Tillie Cole

Milady Romance, 21 août 2019 - Semi poche 576 pages
Disponible en eBook


De la haine à l’amour, il n’y a qu’un pas…
Héritier d’une organisation suprématiste, Tanner Ayers a été élevé dans la violence et tue sans merci pour servir sa cause, jusqu’à sa rencontre avec Adelita Quintana, fille du trafiquant de drogue le plus influant du Mexique. Tanner et Adelita se détestent immédiatement, pourtant ils ne peuvent nier l’attraction qu’ils éprouvent l’un pour l’autre. Bientôt, le jeune homme décide de tout quitter : il rejoint les Hades Hangmen dans l’espoir de pouvoir un jour aimer Adelita librement. Des années plus tard, les deux amants se retrouvent enfin. Mais entre le gang de bikers et le cartel, la guerre gronde. Tanner et Adelita devront se battre pour cet amour qui met tous leurs proches en danger…


Encore une fois, l'auteure a choisi une narration multiple pour ce tome, à savoir celle d'Adelita, de Tanner (nos deux héros principaux) ainsi que Styx, car ce dernier va découvrir de nombreux secrets sur son passé, notamment sur sa mère. (Les fans de Styx, comme moi, seront enchantés de le retrouver)

Concernant Adelita et Tanner, ils n'étaient pas fait pour se rencontrer. Encore moins pour s'aimer. 

Tanner a été élevé dans le but de succéder à son père et de devenir le chef de la suprématie blanche, un héritage... super pas glauque du tout 😲 ! Il a grandi dans un monde de haine et de violence qui l'ont façonné pour devenir l'homme qu'il est aujourd'hui. 
Adelita n'a pas été beaucoup mieux lotie. Fille d'un chef de cartel mexicain, elle a grandi dans une prison dorée, avec l'impossibilité de vivre comme une jeune femme de son âge. Ses choix, ses actions, sont dictés par son père. Lui et lui seul. 

Ils n'ont aucun point en commun, pourtant aucun d'eux n'est libre de son destin. Mais quand ce dernier décide de s'en mêler, leur vie, leurs croyances, leur éducation... tout part en éclats ! 
De l'amour à la haine, il n'y a qu'un pas... l'inverse est aussi vrai. 

Encore une fois, Tillie Cole nous plonge dans un univers dur et impitoyable. Un univers qui fait froid dans le dos, car malheureusement, elle n'a rien inventé de tout cela. Si l'histoire est fictive, la base, c'est-à-dire : le KKK, la haine raciale et leurs crimes odieux, eux, sont réels. 

Avec une trame presque identique (le gros dur et la fille en détresse) qui, au premier abord, peut sembler bateau, l'auteure sort son épingle de jeu et sait se renouveler. Je n'ai jamais ce sentiment de "déjà lu" et c'est ce que j'aime avec cette série. 

Ce tome n'est pas mon préféré. Mon cœur appartient toujours à Flamme et Rider, néanmoins, je suis une nouvelle fois bluffée par le scénario. Il est cohérent, riche en rebondissements, avec un suspense qui monte crescendo au fil des pages, et il possède également, comme à chaque fois, énormément d'émotions. 

En bref ? Une série dont je ne me lasse pas ! 





Aucun commentaire:

Publier un commentaire