mercredi 12 juin 2019

Pierre-de-vie de Jo Walton

éditions Denoël, 23 mai 2019, 330 pages,disponible au format papier 


Traduit de l'anglais par

Florence Dolosi 



Applekirk est un village rural situé dans les Marches, la région centrale d'un monde où le temps ne s'écoule pas à la même vitesse selon que l'on se trouve à l'est - où la magie est très puissante et où vivent les dieux - ou à l'ouest - où la magie est totalement absente. C'est la fin de l'été, et la vie s'écoule paisiblement pour les villageois. Mais le manoir va être mis sens dessus dessous par le retour de Hanethe, qui fut autrefois la maîtresse des lieux. Partie en Orient, elle y est restée quelques dizaines d'années. Mais, plus à l'ouest, à Applekirk, plusieurs générations se sont succédé. Ayant provoqué la colère d'Agdisdis, la déesse du mariage, Hanethe la fuit. Mais Agdisdis est bien décidée à se venger.

Avant tout, il faut savoir qu'ici,  le temps ne s'écoule pas de la même façon que vous viviez à l'est ou à l'ouest.
Là où un dizaine d'années se passent, ailleurs, il s'agit tout au plus de quelques jours.

Autant dire qu'il n'a pas toujours été aisé pour ma part de m'y retrouver.

De plus, au cours du récit, nous avons de fréquents retour au passé que vous devez vous même deviner car les choses ne sont pas expliquées clairement.

Cela laissait donc présager une lecture ardue et peu convaincante et pourtant ...

J'ai été captivée par le récit - une fois bien sûr, admise la possibilité de ce temps qui s'écoule différemment et de cette famille si atypique.

Car au manoir, la vie est spéciale !

Chaque personne à une pierre-de-vie qui détermine ce qu'elle va faire plus tard : quel sera son métier, son affinité avec tel ou tel travail, sa passion ...

Pour Taveth, l'intendante du manoir, c'est la gestion de la maisonnée, une tâche qu'elle mène avec brio, pour Ranal, son époux, ce sont les travaux extérieurs, la culture des champs et le bétail, pour Ferrand, le seigneur du manoir, c'est la bonne sauvegarde de ses gens, pour Chayra, son épouse, c'est la poterie quant à leurs enfants respectifs, le temps n'est pas encore venu de choisir.

Nous avons Hodge, le fils de Ferrand et Chayra, Kevan, le fils de Taveth et Ranal, Melly, la fille de Taveth et Ferrand et enfin Tydsey, la fille de Chayra et Ranal.

Car, dans cette famille, les deux couples se mélangent et vivent en parfaite harmonie.
Taveth restant cependant la tête de proue, la force tranquille qui régit tout ce petit monde !

Jusqu'au retour d'Hanethe qui, fuyant l'orient pour échapper au courroux de la déesse Agdisdis, amène avec elle  à Applekirk, la colère de la déesse qui va retomber sur les habitants du manoir.
L'arrivée de Jankin, un érudit touche à tout, va également bouleverser la petite maisonnée.

Une lutte sans merci va s'engager entre la déesse et ses sbires et les habitants du manoir, une lutte qui va leur coûter bien cher car ils n'auront pour se défendre que leur courage et leur yeya - leur magie - mais que vaut leur yeya face à celle d'une déesse tout puissante !  

En bref, j'ai été happée -  malgré des débuts difficiles pour tenter d'assimiler le passage du temps et les liens familiaux si particuliers - par ce récit captivant à de nombreux niveaux que ce soit par la complexité des personnages, par leur courage, leur philosophie de vie que par l'intrigue en elle-même et le nombre de rebondissements qu'elle recèle.



http://www.denoel.fr/Catalogue/DENOEL/Lunes-d-encre/Pierre-de-vie



https://amzn.to/2X5BRxK

Aucun commentaire:

Publier un commentaire