mardi 2 octobre 2018

Disparue de Darcey Bell

Éditions Hugo Roman//Collection Hugo Thriller//Broché 400 pages
6 avril 2017//Disponible en eBook



 

 Adapté sous le titre "L'ombre d'Emily" AU CINÉMA depuis 26 SEPTEMBRE.

Elle est votre meilleure amie.
Elle connaît tous vos secrets.
Et c'est ce qui la rend si dangereuse. 

Tout oppose en apparence Stephanie, une jeune veuve sans emploi qui partage son temps entre son fils Miles et la rédaction de son " blog de maman ", et Emily, une femme d'affaires sophistiquée et mariée. Elles s'entendent pourtant à merveille et ont noué, dans leur petite ville du Connecticut, une amitié aussi forte que celle qui lie leurs deux garçons de cinq ans.

Et lorsqu'Emily lui demande de récupérer son fils Nicky à la sortie de l'école, Stephanie accepte tout naturellement. Mais les jours passent et Emily ne revient pas. Insidieusement, Stephanie prend alors sa place auprès de Sean, le mari d'Emily. Car on peut toujours compter sur elle pour s'occuper d'autrui. De façon peut-être un peu trouble, ambiguë et excessive parfois. C'est aussi ce que semble penser l'ombre qui, cachée, épie Stephanie et Sean, bien décidée à ce que
chacun finisse par payer pour ses crimes.



Je suis tout d’abord tombée sur la bande annonce de l’adaptation cinématographique du roman (L’ombre d’Emily) avec la magnifique Blake Lively et j’ai eu très envie d’aller voir le film. Mais comme il n’était pas encore sorti, je me suis dit « et si je commençais par le livre » ?

J’ai donc sauté sur le roman de Darcey Bell, Disparue.

Si le résumé m’avait beaucoup plu et tout autant intriguée, je dois dire que j’ai eu un peu peur en lisant les premiers chapitres. Il s’agit en partie du blog de Stephanie, une « supermaman » qui donne des conseils de « supermamans » aux autres mamans. Je dois dire que son côté « cruche » m’a agacée, mais en même temps, j’avais toujours le résumé en tête et malgré moi, j’avais transposé le visage de Blake Lively sur le personnage d’Emily et cela m’a donné envie d’en découvrir davantage (il en faut plus pour me décourager).
J’ai donc poursuivi ma lecture et j’en ai été ravie.

Dans un premier temps, j’aime les histoires de manipulations psychologiques, trahisons, machinations etc, et j’ai été conquise car tout le roman repose là-dessus. Le personnage d’Emily est absolument bien fait, il est très fascinant. On le découvre à travers les yeux de Stephanie, qui est en totale admiration face à elle, et Sean, son mari, qui voue un amour absolu pour sa femme. Mon côté maso a adoré que ces trois personnages aient tous un petit côté « malsain » qui les rend très humains. Ils ne sont pas lisses et parfaits, ils ont tous fait (ou font tous) quelque chose d’immoral dans le roman.

Concernant l’histoire, elle tourne en particulier autour de ces trois personnages et j’ai apprécié pouvoir me retrouver dans la tête de chacun afin de les comprendre et de voir les sentiments et les réactions de chacun.
L’intrigue, du moins une partie de celle-ci (que je ne spoilerai pas) tombe un peu dans le vu et revu, mais cela ne m’a pas dérangée car c’est un thème que j’aime retrouver dans les thrillers, tout comme le thème de la disparition, qui nous permet de nous poser de nombreuses questions.

Si le récit souffre de quelques longueurs (notamment quand on est dans la tête ou sur le blog de Stephanie) il y a tout de même beaucoup de rebondissements et mon intérêt est resté éveillé tout au long de ma lecture : je voulais absolument connaître le dénouement.
En parlant du dénouement, je n’ai pas été déçue : il rend tout à fait hommage à l’un des personnages principaux et j’ai refermé le livre avec un sentiment de satisfaction. Malsain, je dois l’avouer, mais vous comprendrez pourquoi en le lisant.

Je ne peux donc que recommander ce roman que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire et qui a parfaitement répondu à mes attentes.


Et comme j’ai aimé le roman, je suis allée voir l’adaptation cinématographique qui m’intriguait elle aussi énormément.
J’en profite donc pour vous donner brièvement mon avis sur le film.
Les acteurs ont su me convaincre. Nous avons une Stephanie cruche à souhait (même si elle finit par s’affirmer) une Emily mystérieuse et intrigante, mais un Sean avec un côté attachant que je n’ai pas trouvé dans le livre.
Il y a beaucoup d’humour tout le long du film, ce qui m’a beaucoup plu. Les deux personnalités d’Emily et de Stephanie sont si opposées qu’on a parfois droit à des dialogues assez comiques.
Par contre, ce qui m’a vraiment posé problème, c’est que dès le début, il y a de nombreuses divergences avec le roman. Le scénariste a fait sa propre interprétation et j’ai choisi de me laisser guider pour savourer le long métrage.
Si le scénario n’est donc pas le même que dans le livre, 90% de L’ombre d’Emily m’a convaincue. Les 10 % restants sont pour la fin que j’ai trouvée complètement décevante. Pour moi elle est presque burlesque, elle est en totale inadéquation avec celle de l’auteur et elle ridiculise même l’un des personnages. J’ai quitté la séance en me disant « heureusement que j’ai lu le livre avant ». 
C’est vraiment dommage d’avoir gâché cette fin, car les acteurs ont vraiment bien joué et si le réalisateur avait gardé celle du livre, j’aurais eu un coup de cœur.

Pour conclure, je vous conseille fortement la lecture du livre, puis éventuellement le visionnage du film. Mais si vous ne devez choisir qu’un seul des deux, à votre place, je foncerais sur le roman.


https://amzn.to/2Ix76Ig

https://www.facebook.com/hugothriller/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire