mercredi 3 octobre 2018

De mon sang T5, Ultime d'Amanda Hocking

Milady, 19 septembre 2018 - Poche 384 pages
Disponible en eBook


On ne peut pas échapper à son passé…
Plus de cinq ans se sont écoulés… Alice vit en Europe, à Amsterdam. Désormais chasseuse de vampires au sein d’une agence, elle tente de mener une existence stable avec son petit ami Jack. Pas facile, quand des vampires qui prennent les humains pour du bétail ont décidé de refaire surface… Et la tranquillité d’Alice s’évanouit pour de bon lorsque la jeune femme reçoit en rêve un terrifiant message, un message qui la conduira jusqu’en Irlande afin d’élucider le meurtre d’Élise, l’âme sœur de Peter. Ce dernier trouvera-t-il enfin la paix ?



Dans ce cinquième et dernier volume, nous retrouvons Alice et ses compagnons, 5 ans plus tardAlice est devenue une redoutable chasseuse de vampires. Entourée des siens et de son merveilleux petit ami, Jack, elle est pleinement épanouie. 
Cependant, depuis quelque temps, des cauchemars la hantent. Et quand des fantômes du passé resurgissent dans la vie de ses amis, ce n'est jamais bon signe. Alice se lance alors dans une enquête qui lui tient à cœur, mais risque bien de faire exploser sa bulle de bonheur... 

Ce tome est pour moi le tome de trop. Était-il nécessaire ? J'ai envie de dire, non. 
L'intrigue est bien construite, mais elle manque de puissance. C'est mou ! Alors que l'on devrait être sur des charbons ardents, on se retrouve à bayer aux corneilles, tant l'action met du temps à venir. Pour s'investir dans le roman, c'est d'autant plus compliqué ! 

Il est vrai aussi que ma déception va bien au-delà du manque de rythme. L'histoire n'a absolument pas évolué dans le sens que je voulais. L'auteure a fait des choix, que je comprends (ou pas), mais qui ne me conviennent pas. Mais alors pas du tout... 
Je suis #TeamPeter forever ! Du coup, la conclusion de ce tome 5 ne peut me satisfaire. 

Je n'ai pas été hyper emballée par cet opus, qui me laisse un énorme goût de frustration. 

En bref ? Mon avis global sur la série est mitigé. Sympathique, mais loin d'être inoubliable.  


Cliquez sur l'image pour accéder aux chroniques précédentes

Aucun commentaire:

Publier un commentaire