vendredi 5 août 2016

La chronique des Bridgerton T5, Eloïse de Julia Quinn

J'ai Lu Aventures & Passions, 01 juin 2016 - Poche 288 pages
Disponible en eBook
En vente sur le site J'ai Lu pour Elle
J'Ai Lu Pour Elle

Après la disparition tragique de sa femme, sir Phillip est totalement désemparé. Comment va-t-il faire pour élever ses enfants traumatisés par la maladie de leur mère ? Comment leur apprendre la tendresse, lui qui ne sait pas exprimer ses émotions ? Pourquoi ne proposerait-il pas le mariage à miss Bridgerton, avec qui il entretient une relation épistolaire ? Surprise, mais en même temps troublée, Eloïse, qui ne fait rien comme tout le monde, quitte Londres en secret pour rejoindre cet homme qu’elle n’a jamais vu.
**Merci à Laury et aux Éditions J'ai Lu pour ce roman**

Ce tome est consacré à Eloïse la plus pipelette des Bridgerton... si elle ne parle pas, elle écrit. Éloïse a toujours quelque chose à dire, sur tout et sur tout le monde. Pas forcément pour juger, elle est juste de nature extravertie (et un poil exubérante). 
Éloïse entretient une correspondance avec Phillip Crane, le veuf de sa cousine éloignée, Marina. Cette dernière, dépressive, s'est donné la mort il y a plus d'un an, et depuis, Éloise converse avec lui, sans jamais l'avoir vu. 
À 28 ans, il est temps pour Éloïse de trouver un mari. Elle voit en Phillip un potentiel, son instinct lui dicte qu'il pourrait être le bon. Alors quand ce dernier l'invite à séjourner chez lui, elle n'y réfléchit pas à deux fois (en fait elle n'y réfléchit pas du tout !) et profite d'une soirée organisée par Colin pour s'enfuir, sans prévenir au préalable sa mère et ses frères... Histoire de ne pas avoir de chaperon dans les pattes. 
Phillip, lui, est désœuvré depuis le décès de sa femme. Non qu'il l'aimait (ce n'était pas un mariage d'amour) mais il se sent dépassé par les événements et n'arrive plus à gérer ses jumeaux (Amanda et Arthur) de 8 ans. Des petits monstres qui, délaissés par leur père, font les 400 coups pour attirer l'attention. Phillip recherche donc avant tout une mère pour ses enfants. Quelqu'un qui soit capable de les prendre en main. 
En correspondant avec Éloïse, il a pu juger de sa force de caractère et est persuadé qu'elle fera une bonne mère. 
Sauf que quand Éloïse débarque, ce solitaire, botaniste de métier, n'est pas du tout préparé. Il l'a invitée certes, mais ne s'attendait pas à ce qu'elle arrive aussi vite. Résultat, il ne sait comment s'y prendre avec elle. Ce moulin à paroles le déstabilise et perturbe ses habitudes, ce qui ne lui plaît pas forcément. 
De son côté, c'est une douche froide pour Éloïse, celui qu'elle prenait pour un bon candidat au mariage est en fait un homme bourru ! Et comble du comble, il a deux enfants, deux terreurs, dont elle ignorait l'existence...

Ce tome très court est pour moi le moins bon. J'ai eu du mal à accrocher à cette romance, du moins au départ. Car il est vrai aussi que la fin est terriblement attendrissante et m'a fait vibrer de la tête aux pieds. 
Donc, même si le début ne m'a pas réellement charmé (il faut pouvoir apprivoiser Phillip avant, et ce n'est pas une mince affaire), la dernière partie du récit, avec l'arrivée des frères Bridgerton, m'a redonné le sourire. J'adore quand tout le clan est réuni ! 

En bref ? Une romance un chouia en dessous des précédentes, mais qui fait quand même son petit effet. 
Cliquez sur l'image pour accéder aux chroniques précédentes : 

Ce livre est un service-presse de :
J'Ai Lu Pour Elle

Aucun commentaire:

Publier un commentaire