jeudi 25 février 2016

Riders T3, Chevauchée intense de Lorelei James

Milady Romance, 22 janvier 2016 - Grand Format 411 pages 
disponible en eBook


AJ Foster aime Cord McKay depuis toujours. Pendant longtemps, il n'a vu en elle qu'une gamine, mais elle est désormais en âge de lui avouer son attirance. Pour se rapprocher de cet homme solitaire, elle lui demande des cours d'équitation - même si, à vrai dire, ce ne sont pas les chevaux qu'elle voudrait apprendre à monter... Depuis son divorce, Cord McKay vit seul avec son fils. Il a juré qu'il ne se laisserait plus séduire par une femme. Face au mélange d'audace et d'innocence de sa jeune élève, il baisse sa garde, mais il lui faudra plus qu'un coup de lasso pour prendre son coeur.

Dans ce nouveau tome, nous suivons, par une narration externe, l'histoire de Cord McKay, 35 ans, le frère aîné des McKay, et de AJ Foster
Tous deux sont voisins et se connaissent donc depuis toujours. Mais ce que Cord ne sait pas, c'est que depuis ses 5 ans, AJ est folle amoureuse de lui et le considère comme son prince charmant. 
Or, lui ne l'a jamais perçu de cette façon. Pour Cord, AJ n'est que la meilleure amie de sa petite sœur, voire, la gentille baby sitter de son fils, Ky... Mais  certainement pas une femme qu'il mettrait dans son lit. 
Et c'est bien ce qui chagrine AJ. 
Bien décidée à lui montrer qu'elle n'est plus une petite gamine insignifiante, mais une jeune femme terriblement sensuelle et pleine de désirs, à  22 ans, AJ passe à l'attaque et soumet à Cord une requête qu'il ne peut refuser...

Riders est une série que j'aime beaucoup. 
Même si je dois admettre que ce n'est pas pour la romance que je la lis. Je dis ça sans méchanceté aucune, car vraiment j'ai apprécié ma lecture (tout comme les tomes précédents), mais, si je suis honnête, l'histoire en elle-même ne casse pas des briques. 

Pourquoi j'aime autant alors ? 

- LE SEXE ! Ce livre - cette série devrais-je dire - est ultra-méga-torride ! Les scènes sont hautement érotiques, mais ce que j'apprécie vraiment, c'est qu'elles ne s'étalent pas sur dix pages. Torrides, oui, mais concises également (ce qui évite de se lasser).
C'est chaud, bouillant, cru... parfois même vulgaire, mais bizarrement ça ne me dérange pas. Cela fait partie intégrante de l'univers hyper testostéroné de Riders. Et cet univers justement, me plaît. 

- L'UNIVERS ! J'aime l'univers des cowboys dans lequel nous entraîne Lorelei James qui est vraiment bien décrit. (On s'y croirait)
C'est un monde viril, macho (à l'excès des fois, mais ça me plaît quand même ^^), où les hommes montent les femmes comme ils montent leurs chevaux. Ok, je vous l'accorde, la comparaison n'est pas très flatteuse, mais les hommes de cette série ne sont pas réputés pour leur délicatesse. Ce sont des dominants, chauds comme la braise et en gourmandes que nous sommes (que je suis), on en redemande.

- LES HÉROS  ! Certes, ils sont hypers stéréotypés et caricaturés, mais il n'empêche qu'à chaque nouveau tome, je suis séduite par le héros. J'aime voir ces hommes dégoulinant de testostérones perdre leur moyens face à la femme qu'ils aiment. Alors moi, je le dis de façon cul-cul (je m'en rends compte), mais dans le roman, c'est vraiment bien amené. 

- LA PLUME ! Lorelei James a vraiment une très jolie plume. Pour preuve, sur une romance comme celle-ci où l'histoire ne sort pas vraiment du lot, elle arrive à en faire une romance addictive et super plaisante à lire. 

En bref ? Ce n'est pas de la grande romance, mais RIDERS a ce petit truc que les autres n'ont pas, un petit côté sauvage, excitant à souhait. 
Cliquez sur l'image pour accéder aux chroniques précédentes

Lu dans le cadre du challenge

Aucun commentaire:

Publier un commentaire