mercredi 4 décembre 2019

The dominant de Ana Scott

Addictives éditions, 19 novembre 2019, 554 pages, uniquement disponible en numérique







Insolent, sûr de lui, dominateur… irrésistible.

Gabriel obtient toujours ce qu’il désire. Dans les affaires, contre ses rivaux, avec les femmes… Rien ni personne ne lui résiste.
Il compte bien faire céder Sophia… et savourer sa victoire. Car il ne l’a pas choisie au hasard.
Sauf que Sophia le défie, lui file entre les doigts et s’insinue peu à peu dans son cœur.
Ce n’est pas du tout ce qui était prévu !
Et le plan soigneusement mis au point par Gabriel risque bien de se retourner contre lui…






Le voilà le moment redouté, gênant, où je dois avouer mon échec…
1er abandon de lecture de 2019.

J'ai essayé, j'ai fais des pauses, et pourtant, à la moitié du roman j'ai dû me résoudre à laisser tomber.

Pourtant, l'histoire débutait bien…

Gabriel Monteiro Mc Allen est un jeune homme aux dents acérées, qui ne supporte ni le refus, ni la menace...
Récemment promu à la tête de la riche entreprise familiale que son grand père a fait prospérer, Gabriel n'a pas supporté l'affront d'Enzo Rinaldi. 
Pour se venger, un plan diabolique se met en place dans l'esprit du fougueux Gabriel : séduire la fille d'Enzo, Sophia, afin de lui enlever la personne la plus précieuse aux yeux de son pire ennemi.

Seulement, les choses ne se passent pas comme prévu, la belle Sophia n'est pas du genre à tomber en pâmoison aussi facilement, même si Gabriel y met beaucoup d'ardeurs ! 
Certes, elle n'est pas insensible au charme du jeune entrepreneur, mais cela ne suffit pas, son caractère têtu lui fait lui tenir tête ! 
Autre complication, Gabriel semble s'être un peu fourvoyé concernant la belle à séduire… Bref, la situation se complique !

Donc voilà, je me suis acharnée mais n'étant arrivée qu'avec peine à la moitié du roman en 10 jours, j'ai préféré stopper ma lecture.

Pourquoi ?

Je n'ai tout simplement pas accroché... 

Trop de lenteur dans l'avancée de l'histoire, trop d'incohérences dans les caractères des personnages, trop de répétitions, trop de ressemblances avec un célèbre roman qui commence par « 50 nuances » et se termine par « de Grey »…

Je m'explique : à la moitié du roman, on en est encore quasiment arrivé au même stade qu'aux 30 premières pages...là où j'aurais dû aimer une sorte de jeu de séduction, je me suis ennuyée 
2 pas en avant, 3 pas en arrière… j'avais l'impression de tourner en rond !

Je n'ai pas réussi à m'accrocher aux personnages : Sophia est insupportable dans ses changements d'humeurs ! Elle désire plus que tout Gabriel, raconte à tout bout de champ qu'elle trempe sa culotte en pensant à lui, mais se refuse à lui 2 heures plus tard, et ce, à répétition...pourquoi ? 

On en sait pas plus (peut-être que les 100 dernières pages nous l'apprennent mais je n'ai pas souhaité continuer…). 
Gabriel, lui, qui paraît impitoyable dans les débuts du roman, se laisse ramollir assez (trop?) rapidement. De plus, pour quelqu'un ayant si minutieusement imaginé sa vengeance envers Enzo, j'ai du mal à croire qu'il ne se soit pas un peu plus renseigné sur Sophia et sa relation avec son père...mais bon, admettons… 
Autre chose que j'ai détestée chez Gabriel : sa vulgarité pas forcément nécessaire… les « bander », « bite », « branler » et autres sont pour moi superflus... 
Et quel homme aujourd'hui dit encore « bouffer sa chatte » ?

Lorsque je reprenais ma lecture, j'avoue avoir été dérangée par nombre d'expressions répétitives.
En fait, je pense avoir carrément développé une allergie au mot « Trésors » … J'ai frôlé l'hystérie à force de le lire, et plus en imaginant Gabriel le prononcer à chaque phrase !

Enfin, j'ai été très gênée par quelques ressemblances avec 50NDG. Non pas dans l'histoire même, mais dans pas mal de situations ou de dialogues...la fascination de Gabriel lorsqu'il enfile un harnais de sécurité à Sophia dans sa voiture de course m'a rappelé le même engouement de Christian harnachant Ana dans son hélicoptère...les réflexions à table de Gabriel pour obliger Sophia à manger… bref je n'ai pas fait la liste mais ça m'a perturbée…

Voilà voilà...je n'ai pas réussi à accrocher et j'en suis vraiment désolée. 

Je pense que ce roman pourra tout de même trouver son lectorat et quelque part, je suis d'humeur très tatillonne en ce moment donc ceci explique peut-être cela… J'attendais autre chose de ce roman, je ne l'ai malheureusement pas trouvé.

1er et j'espère unique abandon de 2019…




 





https://editions-addictives.com/catalogue_ebook/index.php?com=bkFhZnZNJUE0SSQ5bHBhN25aZ2IlS0ZBclckTWJBb1d1Z3Q3aVlxQnUxZVUlQWdYZTNuUWUlJCFyIWUhZiFfIWMhbyF1IXIhdCElIVohSCFJIUEhJCF2IW8hbCElITEhJCFwIXMhZSF1IWQhbyFzISUhcyE6ITkhOiEiIUEhbiFhISAhUyFjIW8hdCF0ISIhOyE=



https://amzn.to/34N0sHZ
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire